Le Mont Saint-Michel ©Free photos

  • 0 comment
  • 582 vues

Visiter le Mont-Saint-Michel et y séjourner à deux pas le temps d’un week-end

Inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO en 1979, le Mont-Saint-Michel raconte des siècles d’Histoire. Sa genèse commence lorsque l’évêque d’Avranches, Aubert, construit et consacre une première église en 709, suite à une apparition de l’Archange Michel, raconte la légende.

En 966, à la demande du Duc de Normandie, une communauté de moines bénédictins s’établit sur le rocher. La bâtisse ne cesse de s’agrandir jusqu’au XIIIe siècle, quand le roi de France Philippe Auguste, à la suite de la conquête de la Normandie, entreprend la construction d’un ensemble gothique. L’abbaye devient durant le Moyen-Âge l’un des principaux lieux de pèlerinage, avec Rome et Saint-Jacques-de-Compostelle.

Mont Saint-Michel ©pxhere.com

Aujourd’hui, l’îlot rocheux qui attire 2,5 millions de visiteurs par an s’inscrit comme un site historique français incontournable, implanté au cœur de l’une des plus belles baies du monde.

Partir à la découverte du Mont-Saint-Michel et de sa baie

 

Selon le dicton local, « le Couesnon dans sa folie a mis le Mont en Normandie ». Nichée à la frontière entre la Bretagne et la région normande, dans le département de la Manche, l’abbaye bénédictine n’est qu’à 3h30 de Paris. Si le climat y est doux de mai à septembre, mieux vaut visiter la « Merveille » se visite aussi hors-saison.

En hiver, le paysage changeant selon les marées et la brume matinale créent une ambiance onirique. Les horaires de grandes marées sont à prendre en compte également. On dit que l’eau remonte “à la vitesse d’un cheval au galop” : la différence entre mer basse et haute peut être de 15 mètres. Il est conseillé de se rendre sur place deux heures avant l’heure indiquée pour observer le phénomène de marée montante.

Tombelaine du Mont-Saint-Michel ©Wiki Commons

Mont Saint-Michel ©pxhere.com

Les incontournables lors de votre visite du Mont-Saint-Michel

 

L’accès au Mont-Saint-Michel a été repensé il y a quelques années. Les voyageurs s’arrêtent désormais au parc de stationnement payant situé à 2,5 kilomètres du Mont Saint-Michel intra-muros. L’accès se fait ensuite via des navettes de transport gratuites ou des chemins piétonniers. La navette hippomobile est une alternative douce pour se rendre au Mont.

Une fois dans les murs, il ne faudra pas manquer l’abbaye du Mont Saint-Michel, le monument phare. Ce chef-d’œuvre de l’architecture médiévale est un emblème du savoir-faire des bâtisseurs du XIIIe siècle qui ont réalisé l’exploit de construire deux corps de bâtiments de trois étages, un cloître, un grand réfectoire et un impressionnant chœur gothique flamboyant sur ce rocher granitique. Autour, les fortifications valent le détour.

Abbaye du Mont Saint-Michel ©pxhere.com

Depuis les remparts, la Tour du Roy offre une magnifique vue sur la Baie. L’église paroissiale Saint-Pierre et la Chapelle-Saint-Aubert sont également à voir. À l’extrémité de la Grande rue, le grand degré, ce monumental escalier de cent marches conduit à l’entrée de l’église abbatiale. Il faudra déambuler dans les ruelles étroites et passer sous l’arche de la Maison de l’artichaut puis bifurquer vers le restaurant de La Mère Poulard, une adresse immanquable depuis 1888.

Réaliser une traversée de la baie lors d’une grande marée

 

C’est un phénomène à ne pas manquer. Lorsque les coefficients dépassent les 110, le Mont redevient soudain une île, comme si le temps semblait suspendu. C’est le moment de découvrir la faune et la flore au pied du Mont Saint-Michel sous un nouveau jour. Comme pour les pèlerins autrefois, la traversée de la baie s’effectue pieds nus. De la découverte des sables mouvants, au tour du Mont, en passant par l’excursion d’une durée de trois heures au départ du Mont vers l’îlot de Tombelaine, plusieurs visites thématiques sont proposées.

Plage de sable du Mont Saint-Michel ©pxhere.com

Où séjourner lors de votre visite du Mont Saint-Michel ?

 

À moins de 10 kilomètres du Mont

 

Situé à Beauvoir, à seulement 2 km de la “Merveille de l’Occident”, cet ancien relais de poste du XIXe siècle entièrement rénové jouit d’une situation exceptionnelle. Avec ses six suites spacieuses équipées de tout le confort moderne, dotées de terrasses et balcons privés, l’Ermitage Mont Saint Michel est un hôtel tout en élégance et raffinement « où l’on se sent chez soi » le temps d’une nuit. Des huîtres au homard bleu, les gourmets prendront plaisir à découvrir les spécialités culinaires locales sublimées par Aurélie Rohdmann, cheffe et propriétaire avec Willy Rohdmann, son mari.

Se loger dans un hôtel de charme près du Mont Saint-Michel

 

Chez Véronique et Dominique Gilbert, l’hôtel La Ramade incarne le charme bucolique à deux pas de la Baie du Mont-Saint-Michel. Derrière son imposante façade de granit, cette maison de maître révèle un décor tout en finesse. Déclinées dans un style champêtre épuré, les chambres baptisées d’un nom de fleur offrent un joli panorama sur la colline d’Avranches.

Façade de l’établissement La Ramade

Espace extérieur de La Ramade

En accord avec l’esprit de sérénité de l’établissement, le salon de thé installé sous une jolie verrière qui donne sur le jardin promet des instants de détente après l’émulation d’une visite du Mont. La Ramade fait partie de ces hôtels idylliques pour un séjour romantique ou des vacances en famille.

 

 

Découvrez nos autres rubriques