Statue de l'Archange Michael de la Basilique Notre-Dame de Fourvière © Gregory Dubus

  • 0 comment

Que faire à Lyon : Les incontournables lors de votre visite

Si elle s’anime en décembre lors de la Fête des Lumières ou l’été lors du festival culturel des Nuits de Fourvière, la capitale des Gaules reste agréable toute l’année. Avec son climat doux, son riche patrimoine et sa belle qualité de vie, la métropole lyonnaise idéalement située au confluent de la Saône et du Rhône s’impose comme une destination idéale le temps d’un court séjour.

Déambuler dans le quartier emblématique du Vieux-Lyon

Découvrir le cœur historique de la ville invite à remonter dans le temps. Dès 43 av. J.-C., les Romains créent une première colonie à un emplacement stratégique. Lugdunum connaît un essor rapide jusqu’à devenir la capitale des Gaules sous l’empereur Auguste. Rattachée au Moyen-Âge au royaume de France, la cité développe son commerce jusqu’à vivre un véritable âge d’or à la Renaissance. De nombreux bâtiments de cette époque subsistent dans le Vieux-Lyon, sur la rive droite de la Saône dans le 5e arrondissement.

Emblématique de l’expansion de Lyon avec l’arrivée des banquiers, l’hôtel Renaissance parfaitement restauré qui accueille aujourd’hui les musées Gadagne a appartenu à deux frères banquiers italiens. Dans le quartier Saint-Paul, qui abrite de nombreux hôtels particuliers, se trouve la maison Mourguet où le célèbre créateur de Guignol monta des spectacles.

Vue prise d'en bas d'une traboule de Lyon

Célèbre traboule du vieux Lyon © TPopova

Mais c’est essentiellement le quartier Saint-Jean qui a conservé un riche patrimoine architectural. La rue du même nom surprendra les visiteurs avec ses curiosités architecturales, notamment les fameuses traboules, ces passages étroits reliant les cours intérieures. Le centre historique classé au Patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO se démarque également par sa gastronomie, puisqu’il est  le quartier des bouchons lyonnais, ces authentiques brasseries d’époque.

Prendre de la hauteur sur la colline de Fourvière

Depuis la station Vieux Lyon – Cathédrale Saint-Jean, un funiculaire dessert les hauteurs de Lyon. Lieu de fondation de la ville romaine, Fourvière est surnommée la «colline qui prie» du fait de ses nombreux bâtiments religieux, dont sa basilique Notre-Dame de Fourvière édifiée au XIXe siècle.

Les voyageurs ne manqueront pas de flâner du côté du théâtre antique, parmi les plus remarquables vestiges romains conservés. Ce monument historique forme avec l’odéon antique, le pseudo-sanctuaire de Cybèle et le musée gallo-romain un site archéologique emblématique de Lyon. Mais ce promontoire naturel est également apprécié pour la vue imprenable qu’il offre sur la ville et la chaîne des Alpes.

Vue des quais de Notre-Dame de Fourvière

Notre-Dame de Fourvière © Nathan J

Le quartier de la Presqu’île au centre de Lyon

Depuis la plus grande place piétonne d’Europe, la place Bellecour, où trône la statue équestre de Louis XIV, s’étire jusqu’à la place des Terreaux un quartier créé au XIXe siècle, témoin de l’émergence d’une bourgeoisie locale.

Place Bellecour à Lyon

Place Bellecour à Lyon © Alphotographic

À la nuit tombée, les fontaines éclairées et le dédale de ruelles pavées invitent à flâner. Durant la journée, il ne faudra pas manquer de visiter le musée des Beaux-Arts, niché dans l’abbaye de Saint-Pierre-les-Nonnains. À proximité, l’opéra national rénové par Jean Nouvel se distingue avec ses façades classiques et son imposante verrière.

Prendre son temps dans le quartier de la Croix-Rousse

Avec ses airs de village animé, le quartier des pentes de la Croix-Rousse est érigé sur l’ancienne colline ouvrière des canuts, ces ouvriers de la soie qui ont participé à l’essor économique de la ville au XVIIIe siècle.

Vue aérienne du quartier de la Croix Rousse à Lyon

Vue aérienne du quartier de la Croix Rousse et de Lyon © SanderStock

Vue aérienne du quartier de la Croix Rousse à Lyon

Vue aérienne du quartier de la Croix Rousse et de Lyon © SanderStock

Les immeubles caractéristiques reliés par des traboules ont été spécialement conçus à cette période pour abriter les métiers à tisser dans les appartements-ateliers. Du plateau où l’on apprécie le panorama aux rues escarpées se succèdent des œuvres de street art. Les fresques murales en trompe-l’œil racontent à elles seules l’histoire d’un quartier vivant.

Remonter les bords de la Saône et du Rhône

Les rives de la Saône ou les berges du Rhône offrent l’occasion d’une sympathique balade à pied ou à vélo. En remontant la rivière, les voyageurs prendront plaisir à découvrir le parc de la Tête d’Or qui abrite de nombreux animaux.

Vue de la fresque des lyonnais à proximité de la Place des Terreaux

Fresque des lyonnais célèbres sur le quais de Saône © Michael Mulkens

Les rives du Rhône à Lyon

Les rives du Rhône à Lyon © Alphotographic

Ce jardin botanique qui déploie d’étonnantes roseraies ainsi que des serres Baltard offre un décor idyllique pour une pause bucolique. Une promenade en direction du 3e arrondissement mènera vers les halles Paul Bocuse. Ce marché couvert devenu un temple de la gastronomie fera saliver les gourmets.

Visiter le quartier de la Confluence et son mélange d’architectures

Érigé sur un ancien site industriel réhabilité à la pointe sud de la Presqu’île, le nouveau quartier de la Confluence présente une étonnante facette de Lyon avec ses architectures audacieuses. Site incontournable, le musée des Confluences niché dans un bâtiment de style déconstructiviste est le nouveau muséum d’histoire naturelle de la ville de Lyon.

Où séjourner et se restaurer à Lyon ?

Connue pour sa gastronomie, la cité lyonnaise attire les amateurs de cuisine sincère. La découverte des bonnes tables lyonnaises et le partage de la passion culinaire devient un prétexte principal au voyage.

Lors d’une virée entre amis ou d’un week-end en amoureux, il ne faudra pas manquer de découvrir la belle carte de La Mère Brazier. Dans les années 1920, Eugénie Brazier réussit à faire de son estaminet une véritable institution. Aujourd’hui, le restaurateur Mathieu Viannay y sublime la poularde de Bresse et d’autres spécialités avec créativité et authenticité.

Salle de restaurant avec deux tables dressées face à deux grandes fenêtres

Salle du restaurant de la Mère Brazier

Photo d'un dessert du restaurant PRaiRial

Clémentine Corse, yaourt & coriandre, une des créations du PRaiRial

Le goût du terroir a également inspiré Gaëtan Gentil, chef cuisinier du restaurant Le PRaiRial sur la Presqu’île lyonnaise. Les produits de saison soigneusement sélectionnés auprès de producteurs locaux et issus d’une agriculture raisonnée font émerger une cuisine naturelle et raffinée.

Lors d’une escapade en région Auvergne-Rhône-Alpes, il est agréable de séjourner dans un hôtel de charme à Lyon et dans les alentours. Si un pied-à-terre au cœur de la ville historique est parfait pour un city break, il sera également plaisant de poser ses valises dans un hôtel-restaurant élégant niché dans un écrin de verdure. À 40 minutes de Lyon seulement, au cœur d’un domaine de trois hectares, le Domaine de Clairefontaine propose des chambres grand confort décorées avec goût dans un style authentique et raffiné.

Vue d'une des chambre du Domaine de Clairefontaine

Cambre supérieure du Domaine de Clairefontaine

Découvrez nos autres rubriques