Vieille ville d'Orvieto © Bluejayphoto - iStock

  • 30 vues

Escapade de Florence à Rome en passant par Pérouse

L’Italie fait partie des destinations les plus prisées d’Europe. Riche en circuits et itinéraires variés, elle charme aussi bien les amateurs d’histoire, de monuments historiques, que les amoureux des grands espaces. Embarquons aujourd’hui pour un road trip ralliant Florence à Rome en passant par l’Ombrie.

Partir à la découverte de Florence et ses alentours

Vue des toits de la Cathédrale Santa Maria del Fiore

Cathedrale Santa Maria del Fiore, Florence © ChiccoDodiFC

Vue depuis l'Arno sur le Ponte Vecchio à Florence

Le Ponte Vecchio, Florence © Jeff-Ackley

Florence est une cité toscane très connue en Italie. C’est la destination favorite des amateurs d’art. Berceau de la Renaissance italienne, Florence est une ville qui a été habitée ou visitée par de grands noms italiens, tombés amoureux de son architecture et de sa douceur de vivre. La ville est en effet un joyau d’art et d’architecture. On y trouve des monuments mythiques comme :

  • La cathédrale Santa Maria del Fiore et son Duomo qui reste un mystère de conception architecturale.
  • Le musée dell’Opera del Duomo : y est conservée et exposée la plus grande collection au monde des œuvres de Donatello.
  • Le musée des Offices : certainement le plus beau musée d’Italie, ce musée contient de nombreuses œuvres de maîtres de la peinture comme Botticelli et Léonard de Vinci.
  • Le Ponte Vecchio : c’est le pont le plus ancien de la ville. Il fait également office de rue piétonne et de galerie marchande. Les voyageurs apprécient de s’y promener, mais aussi d’immortaliser sa façade bigarrée de jaune, d’orange, de vert et de bleu.

Pour prolonger le plaisir, les visiteurs de Florence se plaisent à faire une pause sur l’esplanade Michelangelo en fin de journée. Ils y admirent le coucher de soleil sur le Ponte Vecchio, la ville et l’Arno qui la traverse, avant de rejoindre un hôtel de charme.

Traverser l’Ombrie : le cœur vert du pays et Pérouse

L’Ombrie est la seule région du centre de l’Italie qui ne possède pas de littoral. Surnommée le cœur vert de l’Italie, la région s’étire longuement entre Rome et Florence. C’est le lieu idéal pour découvrir des spécialités culinaires italiennes comme la charcuterie, les vins, l’huile d’olive et les truffes noires.

Gubbio : un centre médiéval en plein cœur de l’Italie

Palazzo dei Consoli, Gubbio © E55evu

Vue sur la façade du Palazzo dei Consoli à Gubbio

Palazzo dei Consoli, Gubbio © Mrkit99

Chargée d’une atmosphère unique, Gubbio est une ville très ancienne. En parcourant ses dédales de ruelles et d’escaliers, on découvre les monuments historiques, comme les restes de son grand théâtre romain ou ses anciens palais, le Palazzo del Capitano del Popolo, le Palazzo dei Consoli, le Palazzo Benvenuti et le Museo di Palazzo Ducale. Entre deux promenades, on peut déguster de savoureux plats italiens à base de truffes blanches ou noires, la fameuse baccalà alla ceraiola ou le friccò, un plat à base de viande cuite à l’étouffée.

Assise : centre de la spiritualité et de la paix

La Rocca Maggiore à Assise

La Rocca Maggiore, Assise © traveler1116

Lieu de naissance et de décès de saint François et de sainte Claire, Assise est une cité inscrite au patrimoine mondial de l’humanité. Nichée sur les contreforts du mont Subasio, la ville domine une vaste étendue de plaines et de collines verdoyantes. On se plaît à y admirer les basiliques Saint-François et Sainte-Claire, deux lieux considérés comme des trésors architecturaux ayant profondément influencé l’évolution de l’architecture et de l’art. Hormis ces monuments, les voyageurs apprécient de visiter le Rocca Maggiore, un château fort datant du Moyen Âge et doté d’un promontoire de plus de 500 mètres de haut, mais aussi la place de l’Hôtel de Ville et l’église Saint-Pierre.

Pérouse : les avantages d’une grande ville touristique sans les inconvénients

Vue sur la Fontana Maggiore et la Piazza IV Novembre à Pérouse en Ombrie

Fontana Maggiore, Pérouse © Bernard Bialorucki

Capitale de la région d’Ombrie, Pérouse est une ville érigée à flanc de collines. C’est la destination idéale pour les amateurs d’art et de gastronomie, le temps d’une journée ou d’un week-end. Cette petite ville se découvre en effet facilement en une seule journée à pied. Que voir à Pérouse ? Il ne faut pas manquer l’église San Angelo de Pérouse, la cathédrale Duomo, la Fontana Maggiore, une splendide fontaine ornée de sculptures, et le musée international d’archéologie. Il serait dommage de repartir sans avoir goûté les spécialités de la ville : le chocolat artisanal, le vin rubesco et les strangozzi, des pâtes fettucine faites main.

Orvieto

Vue de la façade de la Cathédrale d'Orvieto Duomo di Orvieto

Cathédrale d'Orvieto © Mark-Zhu

Peinture de Luca Signorelli au plafond de la Chapelle San Brizio ou Cappella Nova située dans le transept droit de la Cathédrale d'Orvieto

Peinture de Luca Signorelli, Chapelle de San Brizio située dans le transept droit de la Cathédrale d'Orvieto © wanderlester

La ville d’Orvieto est scindée en deux parties : la vieille ville sur le sommet de la colline et la nouvelle ville en contrebas. Il est possible de circuler entre les deux parties de la cité à pied ou en embarquant à bord d’un funiculaire. Impossible de quitter la ville sans avoir visité la cathédrale : elle abrite des fresques incroyables signées de l’artiste Luca Signorelli, peintre toscan du XVe siècle, et possède une façade ornée de mosaïques très colorées.

Terminer son périple à Rome

Façade de la La Galerie Borghèse à Rome

La Galerie Borghèse, Rome © Photokanto

Façade et place des musée du Capitole (palais Neuf et palais des Conservateurs)

Les musées du Capitole, Rome © Hdesislava

Outre le Colisée, la fontaine de Trevi et autres grands incontournables à Rome, visiter des lieux moins populaires est un must ! Parmi eux, le forum antique, le Palatin et les nombreux musées de la ville :

  • Les musées du Capitole (palais Neuf et palais des Conservateurs), où on peut admirer la célèbre louve en bronze avec Remus et Romulus.
  • Les musées du Vatican, où sont exposées des antiquités égyptiennes, romaines et grecques.
  • Les musées d’art ancien : la galerie Borghese, la Doria-Pamphilj.
  • Le musée d’art moderne avec la Galerie nationale d’art moderne.
Piazza Trilussa dans le quartier de Trastevere à Rome

Piazza Trilussa, quartier de Trastevere à Rome © Tunart

On ne manque pas de visiter le quartier de Trastevere pour clore ce périple. Bohème et pittoresque, il incarne parfaitement la dolce vita recherchée en Italie.

L’Italie réserve de nombreuses autres surprises et renferme son lot de trésors à travers tout le pays. En d’autres itinéraires ? (Re)découvrez le nord de l’Italie lors d’un road trip ou visitez-en le sud.