© Salle du restaurant panoramique du Domaine de la Corniche

  • 0 commentaire
  • 298 vues

7 destinations pour une escapade gourmande

Aux quatre coins de France, nos régions regorgent de spécialités locales à découvrir lors d’un séjour gastronomique. Les Collectionneurs ont sélectionné un éventail d’hôtels de charme qui offrent une Table remarquable pour goûter une cuisine inventive inspirée de produits du terroir, dans un cadre idyllique.

Une escapade gourmande en Ardèche

Au cœur des Monts d’Ardèche, la station thermale de Vals-les-Bains est connue comme le temple du bien-être. A l’hôtel Helvie, règne une autre source de plaisir. Son restaurant gastronomique Le Vivarais met à l’honneur les produits locaux à travers une cuisine créative. Passionné d’œnologie, le chef Stéphane Polly, prodigue lui-même les conseils pour des accords mets-vins subtils. Ici la carte du restaurant se veut d’inspiration locale, proposant des escargots de la vallée de l‘Eyrieux voisine ou encore un filet de truite élevée à moins de 30 kilomètres.

Pour prolonger cette pause gourmande et flâner dans la région, l’hôtel restaurant, implanté dans une élégante bâtisse années 1930, dispose d’une vingtaine de chambres à la décoration raffinée.

Aperçu d'une salle de restaurant avec tables dressées dans un cadre chic avec colonnes, drapés et lustres.

© Salle du restaurant de l'Hôtel Helvie

Gros plan sur une entrée gastronomique

© Exemple de plat réalisé à l'Hôtel Helvie

À la découverte de la gastronomie provençale

À mi-chemin entre les Alpilles et le Luberon, il est une villa aux allures de bastide entourée d’un jardin à l’italienne d’où s’échappent de délicieuses saveurs du sud. À l’Auberge de Noves, aux portes d’Avignon, les gourmets apprécieront de déguster sur la terrasse ombragée des petits plats aux parfums méditerranéens.

Facade typique du Lubéron.

© Façade de l'Auberge de Noves

Une escapade gourmande entre terre et mer

A L’Isle-sur-la-Sorgue, au Grand Hôtel Henri, le cuisinier chef Olivier Bouzon propose une cuisine bistronomique composée de produits frais d’inspiration méridionale comme le savoureux carré d’agneau rôti et fumé au thym ou les noix de Saint-Jacques marinées et nage glacée de légumes aux algues.

Ces jolies assiettes joliment ensoleillées sont servies sur la grande terrasse délicieusement bercée du bruit des fontaines ou dans la grande salle à cheminée centenaire.

Terrasse provençale avec fontaine centrale et tables pour déjeuner tout autour.

© Terrasse du Grand Hôtel Henri

Plat à base de légumes et noix de Saint-Jacques dressé à la manière d'un restaurant gastronomique.

© Exemple de plat à base de noix de Saint-Jacques proposé dans le restaurant du Grand Hôtel Henri

Un séjour gourmand à une heure de Paris

Aux portes de la région normande, suspendu sur les falaises qui dominent les boucles de la Seine, le Domaine de la Corniche, un manoir du 19e siècle, offre une vue imprenable sur ces magnifiques paysages qui ont tant inspiré les impressionnistes. Le restaurant panoramique renouvelle sa cuisine gastronomique à chaque saison en accord avec les saisons sous la houlette du talentueux jeune chef Julien Razemon.

En plus de savourer ses assiettes graphiques et précises, les voyageurs pourront, pour une escapade romantique, profiter de l’espace détente bien-être spa qui est idéal pour se ressourcer.

Portrait du chef Julien Razemon en train de préparer un plat à base de courgette.

© Julien Razemon, Chef du restaurant du Domaine de la Corniche

Table dressée de manière graphique évoquant le jeu du morpion.

© Table dressée au Domaine de la Corniche

Sur la route des vins de Bourgogne

C’est un vignoble parmi les plus réputés de la planète. Les amateurs de bonne chère prendront plaisir à associer visite de cave et dégustation de vins. Près À 20 minutes de Beaune, célèbre pour ses Hospices non loin de Meursault, une demeure de charme bourguignonne se dresse entre les parcelles de vignes. C’est tout naturellement que l’hôtel restaurant Le Montrachet a emprunté son nom à l’un des climats de Côte d’or.

Dans une ambiance intimiste et relaxante, le restaurateur chef Luc Filoé rend hommage au pays bourguignon avec une des plats issus de la gastronomie locale avec comme les œufs en meurette, mais compose aussi des recettes éclectiques personnelles comme son pressé de foie gras et condiment à la rhubarbe.

Dessert réalisé dans un restaurant gastronomique à base de poire et de glace accompagné d'un verre de vin blanc.

© Exemple de plat réalisé au restaurant du Montrachet

Bar décoré dans une ambiance bourguignonne pour déguster des vins dans un décor typique.

© Salle au Montrachet pour dégustation de vins

Lyon : Capitale mondiale de la gastronomie

Au détour d’une traboule et jusqu’aux Halles Paul-Bocuse, l’art culinaire à la lyonnaise est omniprésent dans la ville. À La Mère Brazier, Mathieu Viannay a redonné une nouvelle jeunesse aux recettes emblématiques de la maison, fondée dans les années 1920, comme la pièce de veau de Galice Poularde de Bresse Rôtie et Morilles sous la Peau au Vin Jaune.

 

Table dressée dans une salle de restaurant décorée dans l'esprit des année 30.

© Table dressée au restaurant La Mère Brazier

Le Bistrot de Lyon, du chef Jean-Paul Lacombe, la mythique brasserie 1900 de la rue Mercière a su conserver son charme d’antan. Le pâté en croûte aux ris de veau et foie gras ou la quenelle de brochet s’y dégustent sans modération.

Restaurant décoré typiquement à la lyonnaise.

© Salle de restaurant du Bistrot de Lyon

L’Alexandrin à Lyon s’inscrit dans la tradition lyonnaise, mais propose aussi avec un menu végétarien qui fait honneur aux légumes et aux épices.

Portrait du chef Laurent Rigal tenant une caisse remplie de champignons.

© Laurent Rigal, Chef propriétaire du restaurant L'Alexandrin

Une escapade gourmande dans le Sud-Ouest

Pour s’évader le temps d’une échappée gourmande, Yves Staebell propose un voyage gustatif. Au Château de Lalande, le chef met un point d’honneur à mettre en valeur les saveurs locales de la Dordogne comme la châtaigne, la truffe noire et les cèpes pour ravir les papilles des voyageurs. Ses spécialités ? Le magret de canard du Périgord aux trois vinaigres et figues rôties, ou le filet d’esturgeon d’Aquitaine poêlé. Pour un court séjour ou une soirée, une halte dans cette maison s’impose.

Salle de restaurant chic décoré avec des tentureset des fauteuils en velours rouge.

© Salle du restaurant du Château de Lalande

Plat à base de poisson réalisé dans un restaurant gastronomique.

© Exemple de plat réalisé par le Chef du Château de Lalande

0 commentaire
Découvrez nos autres rubriques