• 0 comment
  • 808 vues

Sophie Biancone, autour de la vigne

Propos recueillis par

Femme tenant une caisse de vin sur l'épaule avec le bras gauche et deux bouteilles de vin (un blanc et un rosé) dans la main gauche

 

 

Viticultrice, maîtresse de maison et organisatrice d’événements, les casquettes se multiplient sur la tête de cette cheffe de clan, qui a repris avec frère Enzo le domaine familiale du Château Rasque en Provence.

15 hectares de vignes

« J’avais 6 ans lorsque mes parents m’ont emmenée la première fois dans les vignes de Rasque. Je garde des souvenirs magnifiques de cette époque. De tous nos frères et sœurs, cousins et cousines, mon frère et moi avons toujours été les plus attachés à cette campagne. »

 

L’aventure a débuté en 1983 alors que leur père, entrepreneur dans le bâtiment et leur mère, petite-fille de vignerons bordelais, envisagent de s’offrir quelques pieds de vigne. C’est finalement pour les bois de Rasque qu’ils signent – 100 hectares de forêt. Un défrichement et 15 hectares de vigne plus tard, ils acquièrent d’emblée une notoriété pour leur vin rouge. Grâce à un sol argilo-calcaire très caillouteux et drainant, une altitude de 300 mètres et un ensoleillement exceptionnel.

« Aujourd’hui encore, nous ne produisons que 50 % de rosé, 30 % de blanc et 20 % de rouge, une répartition très atypique en Provence. » Et de 15 hectares, le vignoble est passé à 32, avec l’acquisition d’une parcelle à Puyloubier au pied de la montagne Sainte-Victoire côté Côtes-de-Provence et avec le domaine Hermitage de Saint-Pons à Figanières. Au total, la maison produit aujourd’hui trois rosés, trois blancs et quatre rouges.

Pigeou, l'outil nécessaire au pigeage, étape de la vinification

Pigeou, l'outil nécessaire au pigeage, étape de la vinification La Bastide du Château Rasque © Hervé Fabre

Envie d’un mariage dans le Var ?

Deux ans après son arrivée au domaine, en 2009 alors qu’elle célèbre son mariage, Sophie a l’idée d’ouvrir la salle de réception à d’autres noces. Un projet qui fait écho à sa première expérience et qui se concrétise dans la foulée. Aujourd’hui, cela représente une dizaine de fêtes par an. « Pas plus, car nous aimons chouchouter nos mariés. On prend le temps et ils nous le rendent bien : il n’est pas rare qu’ils reviennent nous présenter leur bébé l’année d’après. »

«J’avais 6 ans lorsque mes parents m’ont emmenée la première fois dans les vignes de Rasque. Je garde des souvenirs magnifiques de cette époque.»

Des chambres d’hôtes à l’image de la famille

En 2012, Sophie inaugure cette fois quatre chambres d’hôtes. Un exercice de style à quatre mains, entrepris là encore avec naturel puisque sa maman est passionnée de décoration. L’esprit ? « Chaque chambre illustre le trait de caractère d’un de mes frères et sœurs. Romantique, passionnée, charmeuse, élégante. » Deux fils conducteurs tout de même, un style épuré et une atmosphère chaleureuse. « Si l’accueil est familial, nous avons travaillé le confort au maximum. Et les services : coaching sportif, massages et refléxologie en chambre, dîner de chef avec la possibilité de prendre un cours de cuisine. Même les paniers pique-nique font partie de notre signature grâce à une nutritionniste qui cuisine de savoureux bocaux. »

Photo de famille, hommes et femmes, en tenues blanche, bâtisse provençale en arrière-plan

Photo de famille à La Bastide du Château Rasque © Hervé Fabre

Autour de la vigne évidemment

Les projets ? Développer les activités autour du vin avec des initiations à la dégustation, mettre en place des semaines sportives au sein du domaine – le sport, une passion « maison » avec déjà trois séances de coaching sportif dispensées aux salariés chaque semaine – et pourquoi pas, un spa. « Pour moi qui ai toujours été très admirative des valeurs et de ce qu’ont construit mes parents, ce dont je suis le plus fière aujourd’hui est d’avoir su développer l’œnotourisme sans dénaturer la qualité et l’authenticité qu’ils nous ont léguées. Je ne prends aucune décision importante sans échanger avec mes parents et frères et sœurs. Ce sens de la famille est aussi présent chez mes équipes. Nous avons tous cette approche familiale », conclut Sophie.

Maison d'hôtes

La Bastide du Château Rasque

2897 Route de Flayosc
83460 - Taradeau

« Séjourner dans une demeure vigneronne, face à la forêt provençale et aux collines qui ont inspiré Giono »

Réserver

Portrait de Laurence Gounel, rédactrice en chef
Laurence Gounel
Laurence Gounel, rédactrice en chef de Collectionneurs le mag est journaliste voyage et gastronomie pour différents magazines, auteure de guides et collaboratrice rédactionnelle pour de grandes marques d'hôtellerie et du luxe.
0 comment
Découvrez nos autres rubriques