• 0 commentaire
  • 405 vues

Nous sommes les Collectionneurs

Homme à droite prenant en photo des morilles dans un panier en osier

Je ne me souviens pas de la couleur de la chambre de cette bastide en Provence, mais je revois Annie m’expliquer comment ils ont creusé le bassin provençal avec lequel ils irriguent le petit potager qui donne de merveilleuses tomates.

 

Je ne me rappelle plus du goût de l’œuf poché qui était à la carte ce jour-là, mais j’ai adoré que Pierre nous conduise dans sa cuisine pour nous faire goûter les mirabelles qu’il venait de recevoir.

 

Je n’ai jamais retenu l’adresse de cette maison d’hôtes en centre-ville, mais je n’oublierai jamais qu’un livre d’Hemingway, mon auteur préféré, avait été posé sur mon lit.

 

Je ne sais plus quand nous sommes allés diner dans ce bistrot parisien, mais je me souviens du regard de John – et de son rire – quand le chef nous a apporté quelques cuisses de grenouilles « juste pour faire goûter ça à votre ami américain »…

Il n’y a pas de voyages sans rencontres, il n’y a pas de rencontres sans souvenirs, il n’y a pas de souvenirs sans sentiments.

Et finalement, voilà ce que nous cherchons tous, sentir, ressentir, aimer, détester, rire, pleurer, vivre l’instant et en garder quelque chose, un souvenir que l’on emporte avec soi, comme une petite histoire de plus dans le grand livre de nos vies.

Pour les Collectionneurs, chacun de leurs souvenirs tisse un fil sur le chemin de leurs voyages, entrelacés de paysages, de couleurs, d’odeurs, mais surtout de visages, de discussions, de récits, d’anecdotes, d’attentions, de complicités, d’amitiés.

 

Les Collectionneurs ne veulent pas que tout leur soit donné, ils veulent chercher.

Curieux, ils aiment débusquer pour mieux savourer ; attentifs ils savent prendre leur temps, non pas seulement pour flatter les sens, mais aussi pour donner du sens à chaque séjour, à chaque bouchée, à chaque conversation.

Exigeants, ils ne cherchent pas ce qui est parfait, ils guettent ce qui est vrai.

Généreux, ils aiment partager le moment présent et le souvenir de chaque sensation.

 

Dans un monde où tout s’accélère et semble finalement nous échapper, les Collectionneurs font le pari que rien d’essentiel ne se fait dans la précipitation, que rien de durable ne se vit dans l’accélération et que rien d’important ne se construit dans l’isolement. Les Collectionneurs font le pari permanent de la rencontre avec l’autre, avec la nature, avec la culture et ils en acceptent les règles, celles du temps, de l’ouverture et de la bienveillance. Ils portent les valeurs de curiosité, d’exigence et de générosité et c’est par elles qu’ils se retrouvent.

 

Nous nous connaissons déjà.

Désormais nous nous reconnaissons.

Nous sommes les Collectionneurs.

 

Xavier Alberti

Directeur Général

0 commentaire
Découvrez nos autres rubriques