• 0 comment
  • 834 vues

De mère en fille, depuis six générations

Plan américain d'une femme en robe sans manche orange à gauche et d'un homme en gilet bleu et chemise blanche à droite

Propriétaire et sixième génération du Domaine de la Gaichel, Céline Guillou raconte ses souvenirs au sein de son adresse. Pour elle et son mari Erwan, bercés depuis toujours par ce métier, prolonger l’histoire de famille fût une évidence. « Nous espérons que la septième génération, avec nos trois garçons, reprendra la suite. »

 

© Gilles van den Abeele

 

 

« À travers ces six générations nous avons su rester de véritables artisans du souvenirs », explique Céline Guillou qui apporte aujourd’hui sa touche personnelle au Domaine de la Gaichel. Du patio avec son véritable plancher et ses verrières qui offrent une vue unique sur le jardin, aux couleurs et matières des fauteuils du restaurant, tout ici est pensé dans le détail.

Il est toutefois une chose qui ne change pas ici, un secret jalousement gardé de génération en génération, la recette du plat emblématique de la maison, les écrevisses ! « Mon père avant moi et mon grand-père avant lui faisaient eux-mêmes les préparations ! » 

À faire en famille ou entre amis ?

La maison propose un cadre verdoyant invitant à une balade sur des sentiers pédestres. Autre possibilité de sortie : un goûter dans la chapelle du village, un apéritif autour du brasero ou encore une visite de la cave.

Au bout du jardin, un bout de l’histoire

Au bout du parc du domaine, deux bornes marquent la frontière Belgique-Luxembourg. « Lors de la guerre 39-45 mon arrière-grand-père, résistant, faisait passer les clandestins par la forêt afin de les cacher. »

Un souvenir d’enfance

Céline se souvient que petite, à la haute saison, quatre voyageuses de Bruxelles avaient coutume de séjourner au Domaine de la Gaichel et de s’occuper d’elle les après-midis. « Nous faisions des promenades, elles me lisaient des histoires dans le parc…»

Hôtel et restaurant

Domaine de la Gaichel

Maison 5
L-8469, Gaichel / Eischen

« S’offrir une parenthèse dans une maison de famille depuis 1852, où se mêlent gastronomie et nature »

Réserver

0 comment
Découvrez nos autres rubriques