Restaurant Café Jacques, Paris

Restaurants en Île-de-France

Par

Bénéficiant de la présence des rois de France, l’Île-de-France fût longtemps le centre névralgique de la cuisine traditionnelle française. Mais avec ses champs et ses forêts, elle dispose aussi de produits du terroir à la forte identité comme l’asperge d’Argenteuil, le brie de Meaux ou la pomme Faro. Pour découvrir ses spécialités gourmandes, nous vous invitons en balade en région parisienne dans les Yvelines, au cœur de Paris, en passant par Fontainebleau.

Les trésors des Yvelines

Dans la grande couronne parisienne, le département des Yvelines abrite le célèbre château de Versailles, le symbole de la monarchie, qui prend l’allure d’une prestigieuse bâtisse au style classique. Mais ce département est aussi le berceau de spécialités françaises et de produits du terroir comme la reine claude de Chambourcy, le Grand Marnier, cette liqueur autrefois distillée à Neauphle-le-Château, ou le Paris-Brest, cette pâtisserie en forme de roue de vélo inventée par Louis Durand à Maison-Laffite en 1910.

Paris Brest patisserie

LA CUISINE DU POULAILLER SELON LAURENT TROCHAIN

Au Numéro 3, près de Versailles, le chef Laurent Trochain dévoile avec virtuosité les attraits de la poule de Houdan, un des trésors des Yvelines. Inspirant sa cuisine « vi-gétale », ce produit local trouve ses lettres de noblesse entre ses mains expertes, dans des recettes savoureuses où la simplicité rivalise avec l’excellence. Avec ses œufs ou sa viande d’une grande finesse, le chef se veut l’instigateur d’une cuisine du poulailler, avec un retour à l’essentiel.

Chef Laurent Trochain et Julie au restaurant Numéro 3 © Frederic Laubie

Numéro 3 © Frederic Laubie

Pour tout savoir sur cette poule au plumage noir tacheté de blanc, rendez-vous sans hésiter dans cette ancienne maison bourgeoise, le lieu idéal pour se régaler de ses notes succulentes. Cette volaille de race ancienne a d’ailleurs failli disparaître au profit de poules plus productives. Mais c’était sans compter sur les éleveurs des Yvelines, qui ont remis au goût du jour cette poule qui est redevenue grâce à leurs efforts un des fleurons de la gastronomie d’Île-de-France.

DEGUSTER UN SOUFFLE AU GRAND MARNIER EN TOUTE INTIMITE SUR LES TOITS DE PARIS

Dans une autre ambiance, le restaurant 39V surprend par sa localisation atypique dans le très prisé « triangle d’or » du 8e arrondissement de Paris, à deux pas des Champs-Élysées. On accède à ce lieu privilégié par un ascenseur privé, qui nous transporte hors du temps, entre modernité et classicisme. Largement ouverte sur la cuisine, la salle sobre et raffinée offre une parenthèse gustative sur les toits de Paris, loin de l’agitation de la Ville Lumière.

Outre le charme d’une terrasse suspendue avec jardin potager qui comble de joie les assiettes, le chef Frédéric Vardon est au sommet de son art culinaire, avec des grands classiques de la cuisine française qu’il revisite avec talent. Entre le Paris-Brest et le Soufflé « classique » au Grand Marnier, vous n’aurez que l’embarras pour vous envoler au septième ciel. Ce dernier, réputé pour sa légèreté, est d’ailleurs un des desserts parisiens les plus appréciés des gourmets. Issu d’une prouesse technique, il met aussi à l’honneur la liqueur d’orange amère et de cognac cher aux Yvelines, le Grand Marnier

Hommage aux terroirs à deux pas de la forêt de Fontainebleau

La gastronomie de l’Île-de-France présente aussi au menu du gibier, qui était autrefois chassé dans les forêts domaniales du secteur, à l’image de la forêt de Fontainebleau. Si vous avez la chance de vous promener en ces lieux, au milieu des rochers aux formes insolites, il est une adresse incontournable pour vous régaler à proximité : L’inédit by Kévin Kowal

Après la découverte d’un espace naturel atypique, encore recouvert du sable d’une mer ancienne, la surprise est dans l’assiette, avec une cuisine du terroir riche en émotions. Ne ratez donc pas la Blanquette du veau du chef, une spécialité française d’une grande générosité qui s’agrémente traditionnellement de riz, d’un bouillon de légumes et des fameux champignons de Paris, chers au Roi Soleil. La ville est d’ailleurs aussi réputée pour une de ses spécialités fromagères, le Fontainebleau, qui prend la forme d’une mousse blanche et aérée d’une grande délicatesse.

Gastronomie et virtuosité à Paris

Comment parler de Paris sans évoquer son caractère cosmopolite, cette rencontre entre les cultures à l’origine d’un bouillonnement intellectuel et créatif. La gastronomie n’y fait pas exception, avec des lieux et des personnalités qui contribuent à son renouveau, lui donnant la force de toujours se réinventer. À cela s’ajoute des produits locaux qui sont autant de nouveaux horizons à explorer pour ces artisans du goût.

DES SAVEURS VENUES D’AUVERGNE DANS L’ASSIETTE D’UN BISTROT PARISIEN

Si le chef David Rathgeber, qui a tout appris d’Alain Ducasse, a toujours rêvé d’officier dans une « auberge de palace », c’est aujourd’hui chose faite à L’assiette, l’établissement mythique de du 14e arrondissement de Paris autrefois tenu par Lucienne Rousseau. Cette ancienne charcuterie, aux plafonds de faïences, perpétue ainsi sa tradition des bons produits, dans une ambiance bistrot parisien à la décoration chic et élégante. Revendiquant ses racines auvergnates, le chef s’évertue à faire découvrir à ses convives les spécialités qui ont bercé son enfance, mais en s’entourant des meilleurs producteurs locaux.

@ David RATHGEBER, Chef de L'Assiette

UN CHEF AUX INFLUENCES JAPONAISES DANS LE CENTRE DE PARIS

Dans le quartier chic du Palais Royal, le Restaurant Kei fait partie de ces destinations qui suscitent l’étonnement. Si la cuisine du chef Kei Kobayashi révèle une haute maîtrise de la gastronomie française, ses inspirations japonaises trahissent ses origines venues d’Asie, empreintes d’une philosophie où chaque produit fait partie d’un tout. Il résulte de ce métissage une cuisine raffinée très personnelle, avec un esthétisme culinaire qui lui est propre. Chaque composition est ainsi un bouquet de saveurs, une recherche d’équilibre et d’harmonie qui vise la perfection gustative.

Chef en veste blanche et tablier noir

Kei Kobayashi, chef propriétaire du Restaurant Kei

Photo artistique mettant en scène un plat de chef aux notes colorées

© Exemple de plat réalisé au Restaurant Kei

LA LENTILLE A L’HONNEUR A SAINT-GERMAIN-DES-PRES

Dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés, l’Anicia est une adresse à découvrir, pour tous les gourmets à la recherche d’une cuisine audacieuse et originale. Le chef François Gagnaire y dispense en effet une cuisine inspirée de la Haute-Loire, la région chère à son cœur, mais en sortant des sentiers battus pour éveiller la gourmandise chez ses convives, de manière parfois inattendue. La lentille de son terroir offre par exemple le point de départ d’un caviar savoureux, quand elle n’accompagne pas les myrtilles sauvages dans un dessert gourmand prenant la forme d’une tarte fine.

HEADER Velouté de lentille © Géraldine Martens

Anicia © Géraldine Martens - Velouté de lentille

Salle de restaurant, bar vert

Anicia© Géraldine Martens

D’une grande richesse, la gastronomie en Île-de-France a la particularité d’être sans cesse renouvelée, alimentée par la créativité des chefs qui y officient. Laboratoire culinaire, elle est aussi l’héritière d’une cuisine du terroir, avec des spécialités où tradition flirte avec raffinement. Dans les restaurants de chefs créatifs ou à la maison, n’hésitez donc pas à redécouvrir les émois de recettes incontournables comme le Hachis Parmentier, le Navarin d’agneau, le Pot au feu ou le Saint-Honoré, cette délicieuse pâtisserie à base de crème chantilly.

Une main en train de taper sur un clavier d'ordinateur portable
Redacteur.com

Rédacteur.com est la plateforme de rédacteurs professionnels qui accompagnent les Collectionneurs et rédigent des contenus pour leur magazine en ligne.