© Cassandra Lyon

Potiron mon amour

Par

Pour des plats hivernaux d’une grande douceur, découvrez le potiron, une courge qui se prête à la dégustation autant à la maison que dans des restaurants gourmands.

Un amour de potiron

À l’approche d’Halloween, le potiron fait son apparition sur les étals et dans les potagers, pour célébrer les saveurs de l’automne, avec des recettes de saison. Si cette courge d’hiver est bien ancrée dans nos jardins, ce fruit est en réalité issu d’une plante tropicale, originaire d’Amérique du Sud, comme la plupart des courges. On vous dit tout sur cette cucurbitacée qui appartient autant à la culture populaire qu’à la haute-gastronomie.

Graines de Potiron

Citrouille et potiron

Souvent associé à la citrouille, le potiron appartient en réalité à une espèce différente de cucurbitacée et se démarque par sa forme aplatie et sa texture ferme et fondante. Il peut être orange, vert ou même bleu, selon les variétés, mais les orangés restent les plus populaires dans les jardins. Les gourmands ne s’y trompent pas, car sa chair est réputée pour être plus sucrée et plus savoureuse que sa consœur, plutôt utilisée pour sculpter des lanternes d’Halloween à cause de sa texture filandreuse.

Champs de Potiron

Se cultivant dans les pays chauds et tempérés, cette courge d’hiver trouve sa place dans tous les potagers, avec une tendance à grimper ou à ramper, grâce à de petites vrilles qui s’attachent partout. On récolte ses fruits à la fin de l’été ou en automne, après l’effervescence des plantes potagères estivales. Facile d’entretien et résistant aux maladies, le potiron apprécie particulièrement les terres riches et s’épanouit facilement sur un tas de compost, sans cérémonie. Accompagnant à merveille les délices de l’automne, sa longue conservation est également un atout pour les gourmets, pour se régaler tout l’hiver de ses délicieuses recettes.

Des jardins royaux aux chaumières

On doit la dégustation du potiron dans nos contrées aux conquistadors portugais, qui ont introduit cette plante tropicale en Chine et en Europe au XVIe siècle, suite à la découverte des Amériques par Christophe Colomb. Facile de culture, cette variété tropicale aux gros fruits décoratifs est d’abord utilisée comme plante ornementale, avant de révéler ses saveurs comme légume à la chair délicate. En France, le potiron gagne ses lettres de noblesse dans les cuisines royales du Roi Soleil, dont celui-ci était friand, avant de s’étendre dans toutes les chaumières comme ingrédient de choix d’une cuisine rustique et populaire.

La magie du potiron

Si le potiron évoque les douceurs de l’automne, il possède également une connotation forte dans l’imaginaire collectif, avec notamment la fameuse citrouille (en réalité un potiron) transformée en carrosse dans le conte de Cendrillon. Il s’inscrit également dans la culture populaire de nombreux pays. Ainsi, cette courge se déguste traditionnellement en soupe, en purée ou en tarte à l’occasion de Thanksgiving, cette célébration commémorant l’entraide entre colons du Mayflower et indiens d’Amérique qui leur enseignèrent la culture du maïs et des potirons, pour survivre à ces terres inconnues.

Potiron

Cette courge est également dégustée en Haïti chaque année le 1er janvier sous le nom de « Soup Joumou », un symbole de liberté commémorant le jour de l’indépendance de cet État des Antilles, reléguant au passé l’esclavagisme. La soupe de potiron faisait aussi partie des plats servis aux prisonniers américains pendant la guerre du Viêt-Nam, entre autres mets moins appétissants comme du riz moisi ou des liserons fanés. Mais la fête la plus populaire qui met à l’honneur cette cucurbitacée est sans conteste Halloween et ses figures grimaçantes.

Jack à la lanterne

Tout comme la citrouille, le potiron est l’emblème d’Halloween, cette fête folklorique originaire des îles Anglo-celtes qui s’est exporté hors des frontières, célébrant monstres et sorcières dans la bonne humeur, avec la part belle aux friandises. On trouve alors le 31 octobre devant les maisons d’effrayantes citrouilles aux visages sculptés illuminées, les « Jack-o’-lantern », des sculptures qui décorent les rues de lumières macabres. Elles évoquent les feux follets tout en rappelant l’étrange histoire d’un personnage du folklore : Jack.

Citrouille d'Halloween

Ce dernier aurait soi-disant réussi à duper le diable par deux fois, pour préserver son âme de l’enfer. Mais lorsqu’il mourut, il ne pût monter au Ciel à cause de sa vie de pêcheur et son âme fût condamnée à errer, avec pour seul réconfort un charbon incandescent qu’il plaça dans un navet sculpté. Cette lanterne, dans la culture populaire, rendait ainsi hommage aux âmes errantes et aux morts, pour les guider dans leurs périples. Ce légume fût remplacé par la citrouille par les Irlandais immigrés en Amérique lors de la Grande Famine, car le navet y était une denrée peu cultivée.

Des saveurs gustatives d’une grande finesse

D’octobre à janvier, le potiron se déguste dans nos assiettes et pas seulement à l’occasion d’Halloween, même si c’est le bon moment pour tester la recette d’une « pumpkin pie », ou tarte à la citrouille. On le consomme traditionnellement en soupe, mais sa nouvelle popularité a vu naître des recettes plus audacieuses, qui réjouissent nos papilles. En velouté, il apporte de la douceur à vos entrées, avec une note sucrée à la saveur inimitable. En purée ou en gratin, il accompagne viandes et poissons, tout en se mariant délicatement aux châtaignes et champignons d’automne.

Soupe de Potiron

Poêlé, il s’accommode de carottes ou de patates douces, pour un camaïeu gourmand dans les tons orangés. Rôti au four, il peut être farci de lardons, de crème fraîche, d’oignons ou de mie de pain, pour un plat hivernal réconfortant. En version sucrée, le potiron se décline sous forme de tartes, gâteaux, flans, muffins ou de beignets, associé à la cannelle, aux pommes ou aux amandes. On peut même le déguster sous forme de confiture ou de crème, pour laisser place à la créativité culinaire.

Salade de Potiron

Si vous souhaitez découvrir ou redécouvrir cette courge au goût raffiné, le potiron se savoure aussi dans des Restaurants Gourmands qui prônent les légumes de saison, avec des chefs inspirés aux potagers bien garnis. Vous pourrez ainsi déguster dans nos différentes destinations des plats raffinés qui mettent à l’honneur des variétés comme le potimarron, le potiron rouge vif d’Étampes ou encore le potiron bleu de Hongrie. Chaque chef regorge de bonnes idées pour mettre en valeur ses arômes d’une grande douceur !

Une main en train de taper sur un clavier d'ordinateur portable
Redacteur.com

Rédacteur.com est la plateforme de rédacteurs professionnels qui accompagnent les Collectionneurs et rédigent des contenus pour leur magazine en ligne.