Terrasse de L'Amandier de Mougins

  • 0 comment
  • 1066 vues

Nos restaurateurs ouverts le dimanche !

Dimanche. Bien loin de nous la ritournelle « Je hais les dimanches », clin d’œil à ce jour de repos bien mérité, autrefois synonyme d’ennui général. Aujourd’hui, les dimanches sont une fête. Parce que la vie continue – les activités, lieux de visites, de balades et de rendez-vous gourmands et festifs se sont multipliés. Parce que dans le tourbillon urbain ou dans cette vie pressée même un peu plus loin, la trêve sonne comme une échappatoire.

Les dimanche sont l’occasion de se retrouver autour d’une jolie table, bistrot ou « gastro », par beau temps et en terrasse ou parce que les premiers frimas imposent leur décor chaleureux et cosy. Au déjeuner, comme un hommage plus ou moins (in)conscient aux « repas de famille » ; Au dîner, pour que le dimanche soir ne soit plus une fatalité : retour de week-end et placards vides ou au contraire, dernière bulle de plaisir et de partage avant la longue semaine qui se profile… tout est bon pour se retrouver et clore cette fin de semaine ensemble.

 

Et puis il y a ces jours-hommage qui « tombent » comme des récompenses, qui n’ont d’autre vocation que celle de voler pour nous quelques minutes de répit dans un agenda surchargé, on dirait. Les jours fériés. Qui nous intiment d’en profiter ! Qui provoque l’occasion. De prendre le temps, d’écouter, de partager avec ceux qu’on aime un laps de temps sans téléphone ni trouble-fêtes. Alors tous en route pour le restaurant !   Autour d’une table qui, elle aussi, prendra le temps de nous surprendre, de mieux nous réunir…

Salle restaurant dressé chaises jaune et bleu

Restaurant Ambroisie © Anthony Cottarel

Quel restaurant est ouvert le dimanche ?

À chaque humeur son cadre, à chaque envie une cuisine. Ambiance conviviale, bar à vins, Belle Époque, bistro, bouchon lyonnais, brasserie parisienne, ambiance musicale, terrasse ensoleillée ? Les dimanches se suivent mais ne se ressemblent pas. Que l’on cherche une cuisine traditionnelle, gastronomique, une bonne viande ou une cuisine créative, des huîtres, un brunch ou une cuisine du monde, toutes les faims trouvent raison chez les Collectionneurs. C’est vrai le samedi midi, le dimanche midi autant que le lundi soir… Trois styles, six bonnes raisons de réserver.

En mode Bistrot

 

L’Ostalapia : c’est une carte postale, tout l’esprit de l’arrière-pays à quelques minutes du triangle d’or – Biarritz, Saint-Jean de Luz, Guéthary. Un incontournable pour les locaux et tous les autres quand on cherche une table conviviale, une cuisine maison et une terrasse imprenable sur les collines verdoyantes. Une table au pré !

 

 

 

Plutôt une table gastronomique

 

Ambroisie : un cadre contemporain, une cuisine moderne au bord du lac Saint-Félix… La table de ce restaurateur passionné de truffes est une fierté locale. Voilà un restaurant français dans tout ce qu’il a de plus noble, et pour un repas d’affaire comme une réunion de famille, en hiver comme en été avec sa terrasse ensoleillée, on réserve en connaisseur.

plat de langoustine en bouillon

Ambroisie © Anthony Cottarel

Auberge Tiegezh : c’est d’abord une histoire de famille et de sarrasin dans la région de Brocéliande. Cuisine créative et bretonne portée par Baptiste Denieul d’un côté, bistrot breton tenu par sa maman, de l’autre – on y sert des galettes et une excellente cuisine traditionnelle. Gastronomie et bistronomie côte à côte, c’est selon l’humeur.

 

Dessert biscuit et crème citron

Auberge Tiegezh © Olivier Marie

Auberge Le Prieuré : un cuisinier à la campagne… voilà ce qu’aspire à être le chef Benjamin Toursel. En travaillant les produits de saison, et le terroir avec tout ce qu’il a à offrir dans cette région. Résultat : une cuisine raffinée dans un cadre convivial. Une auberge gastronomique, l’un de ces « bons restaurants » qui font tout le charme du Sud Ouest…

plat de saint jacques assiette noire

Auberge Le Prieuré © Julien Domec

Pourquoi pas une cuisine traditionnelle française ?

 

L’Amandier de Mougins : grand classique de la région, la table du chef Denis Fétisson est même réputée pour être l’une des meilleures tables de toute la Cote d’Azur. Un restaurant enlevé dans un village médiéval historique, des assiettes créatives, des produits de saison qui incarnent tout le terroir du grand sud… Une des étapes incontournable sur la route du soleil.

Le Fanal : sur le port de Banyuls, ce n’est pas seulement la sublime terrasse qui surplombe la marina qui fait merveille : c’est la personnalité du chef Pascal Borrell et le tempérament de la Catalogne qui soufflent le meilleur. Ce restaurant réinterprète les recettes d’un terroir fort, et met à l’honneur la pêche locale pour un résultat généreux.

Plat de poisson blanc

Le Fanal © Lionel Moogin

Un restaurant ouvert le

dimanche à …

…Paris

Café Jamin : des cuisses de grenouille, des escargots, des idées et de la créativité… le Paris des années folles résiste à deux pas du Trocadéro. C’est une bistronomie bien vivante et généreuse, une maison de « cuisinier » alternant plats traditionnels et assiettes stylées. C’est une vision mi-canaille mi-contemporaine de la brasserie parisienne et on en redemande.

Nomicos : il ne peut renier ses premiers pas dans la campagne marseillaise avec cette cuisine empreinte de soleil, d’iode et de croquant. Ce « restaurant du dimanche », idéal aussi pour les repas d’affaires livre une cuisine raffinée, une cuisine gastronomique de haut vol dans une toute nouvelle ambiance.

Salle de restaurant ton orange bronze et marron

Nomicos © Jérôme Galland

… Lyon

Brasserie Léon de Lyon : une institution centenaire, un bouchons lyonnais initié par Jean-Paul Lacombe, restaurateur charismatique de la capitale gastronomique. Au milieu des boiseries, c’est donc une cuisine lyonnaise, généreuse qui vient se frotter à la cave exceptionnelle de ce restaurant situé dans le coeur de Lyon : 40 000 bouteilles et la promesse de déguster de vraies spécialités régionales.

Salle de restaurant brasserie nappe blanche assises orange

Brasserie Léon de Lyon © Christophe Fouquin

… Deauville

L’Essentiel : dans un beau décor de loft et en plein coeur de cette jolie Normandie, c’est une cuisine à quatre mains qui vient réveiller le bocage environnant. Quatre mains, un couple franco-asiatique et autant de créativité terre & mer qui mêle le terroir au wakamé, yuzu et autres bouillons et combava. C’est raffiné, original et tout indiqué pour les amateurs de restaurants romantiques.

Mi-Ra et Charles Thuillant, chefs de L'Essentiel © Gérard Morel

… Bordeaux

Le Gabriel : face au miroir d’eau, sur la place emblématique de cette ville pleine de charme, la belle terrasse ensoleillée de ce bistrot français attire tous les fins gourmets et amateurs d’une cuisine de marché : produits frais et de saison, assiettes généreuses, menu du jour, huîtres de Joël Dupuch, os à moelle et tartare de bœuf… Une belle carte, un bel équilibre.

 

 

 

 

0 comment
Découvrez nos autres rubriques