La cuisine de réconfort

Par

Si l’été offre des assiettes colorées aux saveurs ensoleillées, l’hiver dévoile d’autres plaisirs gustatifs, avec des plats conviviaux qui se partagent entre amis ou en famille, bien au chaud dans le cocon protecteur du foyer. Pour vous mettre en appétit, partons à la découverte de cette cuisine de réconfort qui fait du bien au moral, dès que les températures refroidissent et que le soleil décline.

D’autant plus qu’elle s’épanouit aussi derrière les fourneaux des chefs, à travers des plats traditionnels et savoureux, qui chantent les louanges du terroir.

Des plats traditionnels pour affronter le froid de l’hiver

Quoi de plus agréable que de se délecter d’un plat généreux, riche en goût, dont nos grands-mères avaient le secret. Parfois, le régal se trouve dans la simplicité. Les chefs l’ont bien compris. Ainsi, le chef Kevin Kowal propose dans son restaurant l‘inédit, en Île-de-France, des plats traditionnels empreints de nostalgie, à l’image des Coquillettes de notre enfance ou du Parmentier de canard « Maison Cotte » à la patate douce.

Des plats réconfortants, qui éveillent des souvenirs culinaires pour en créer de nouveaux. Pour d’autres, les plats issus de la tradition sublime une cuisine locale, régionale ou encore un produit du terroir, comme la fameuse volaille de Bresse.

Déguster la « reine des volailles » en Auvergne-Rhône-Alpes

Incontournable de la gastronomie française, la volaille de Bresse séduit depuis toujours les fins gourmets, à commencer par le célèbre gastronome Brillat Savarin, qui la consacra « reine des volailles » en 1825. Appartenant au terroir de la Bresse, cette poule au beau plumage blanc continue de séduire les chefs comme leurs convives, se déclinant avec gourmandise dans de nombreuses recettes traditionnelles.

Pour la déguster à sa juste valeur, voici deux destinations à privilégier en Auvergne-Rhône-Alpes, pour un véritable pèlerinage du terroir français.

RÉGAL AU COIN DU FEU DANS UNE ANCIENNE FERME BRESSANE

Pour déguster le poulet de Bresse près de Mâcon, l’Hôstellerie Sarrasine est l’endroit idéal pour découvrir ce produit du terroir, qui fait la renommée de cette région. D’ailleurs, cette ancienne ferme à colombages, tenue par la famille Bévy, saura vous séduire avant même d’y avoir mis les pieds, par son caractère authentique, qui vous fait basculer subitement dans l‘ancien temps.

Hostellerie Sarrasine

Dans un esprit campagne chic, l’intérieur tient également ses promesses, avec une salle à manger au charme d’antan, où trône une majestueuse cheminée en pierre, qui illumine les lieux par temps froid. C’est donc au coin du feu que vous pourrez vous délecter d’un poulet de Bresse rôti au four, la spécialité de la maison, accompagné de salade verte, de pommes de terre et de légumes. Un plat traditionnel qui se déguste en hiver, mais aussi tout le reste de l’année. Car, après tout, il n’y a pas de saison pour la gourmandise !

Poulet rôti au four

Hommage et tradition dans l’auberge de Georges Blanc

À Vonnas, dans le restaurant l’Ancienne Auberge 1900, le poulet de Bresse est aussi mis à l’honneur à travers des recettes traditionnelles, revisitées au goût du jour. Mais c’est aussi l’occasion pour Georges Blanc de rendre hommage aux femmes cuisinières bressanes de sa famille, les détentrices de recettes ancestrales qu’il fait aujourd’hui perdurer grâce à la carte qu’il a imaginé.

,https://www.lescollectionneurs.com/l-ancienne-auberge-1900-3026

https://www.lescollectionneurs.com/l-ancienne-auberge-1900-3026

L’esprit des lieux a d’ailleurs été préservé par le chef, avec des matériaux anciens et une décoration qui fait écho à l’appellation « ancienne auberge », les tables dévoilant des nappes à carreaux rustiques.

Le décor est planté pour déguster une cuisine authentique et généreuse, avec les bons petits plats de la famille Blanc, mais version gastronomique. L’héritage culinaire se déguste donc dans l’art de la tradition, avec l’emblématique volaille de Bresse cuisinée à la crème selon la recette de la « Mère Blanc ».

Mais vous trouverez à la carte d’autres secrets de famille, comme le Pâté en croûte « ancienne auberge » ou le Rustique Gâteau de Foie Blond selon Elisa Blanc. On comprend aisément pourquoi Georges Blanc a voulu poursuivre cette aventure culinaire commencée en 1902, tout en apportant sa pierre à l’édifice d’un nouveau raffinement.

Un bistrot 1900 pour réchauffer les cœurs

Toujours en Auvergne-Rhône-Alpes, le Bistrot de Lyon, situé rue Mercière, est bien installé au cœur de la capitale de la gastronomie pour révéler les charmes culinaires d’une région. Après le charme des anciennes auberges, nous plongeons désormais dans une décoration art déco rappelant le faste du siècle dernier, entre belle époque et bistrot parisien.

Salle de restaurant bistro, carrelage noir et blanc, îlot central, peinture au plafond, serveur en tablier et meuble en bois

Salle de restaurant du Bistrot de Lyon © Olivier Guerrin

Avec ses tables en marbre et ses chaises en bois anciennes dépareillées, dans un esprit brocante chic, on s’attable bien volontiers dans une ambiance chaleureuse mais raffinée.

Du côté des assiettes, la cuisine est généreuse, inspirée des plats traditionnels lyonnais, que le chef Yves Bazet maîtrise à la perfection. Ainsi, vous pourrez vous régaler des fameuses quenelles à la cuillère du bistrot, cette spécialité culinaire typiquement lyonnaise aux différents arômes.

Mais on trouve aussi à la carte d’autres merveilles d’une cuisine régionale bien affirmée, comme la salade Lyonnaise « revisitée », la Saucissonnaille du Bistrot ou le Suprême de volaille à la crème de chorizo.

Les bons petits plats de l’Italie à la rescousse

Pour savourer d’autres plats traditionnels d’une grande générosité, direction l’Italie et plus particulièrement le restaurant l’Antica Corte Pallavicina, pour un moment riche en émotions. Sous l’impulsion du chef Massimo Spigaroli, cette ancienne hacienda agricole en Émilie-Romagne est devenue le repaire des gourmets, à la recherche d’une cuisine du terroir riche et authentique.

Massimo Spigaroli, chef de l’Antica Corte Pallavicina

Avec une carte de caractère, vous n’aurez que l’embarras du choix entre des Cannelloncini de brochet, des ravioles de poulet accompagnées d’une fondue de parmesan, de charcuterie et de truffe ou un Risotto aux poivrons, fondant au gorgonzola et basilic.

Quant au restaurant Oasis Sapori Antichi, en Campanie, celui-ci n’est pas en reste pour vous proposer les délices de son terroir. Véritable antre de la famille Fischetti, c’est aujourd’hui la cheffe Michelina qui officie entre ses murs pour vous faire goûter des plats jalousement gardés de génération en génération, comme les Raviolis ricotta, un plat inspiré par l’héritage culinaire de la « mamma » Giuseppina .

À découvrir tout l’hiver, la cuisine du réconfort révèle la force d’une gastronomie authentique, dont la simplicité fait la force. Issue des plats traditionnels revisités au goût du jour, on ne se lasse pas de ces recettes généreuses reléguées par les chefs qui invitent au partage et à la convivialité.

On en viendrait presque à espérer que l’hiver dure un peu plus longtemps, pour se régaler au coin du feu…

Une main en train de taper sur un clavier d'ordinateur portable
Redacteur.com

Rédacteur.com est la plateforme de rédacteurs professionnels qui accompagnent les Collectionneurs et rédigent des contenus pour leur magazine en ligne.