• 0 comment
  • 499 vues

Six chefs Collectionneurs à (re)découvrir pendant le Resto des Chefs d’EquipHotel 2018

Montage photo noir et blanc de six chefs des Collectionneurs

Du 11 au 15 novembre, six chefs Collectionneurs prendront possession à tour de rôle du Resto des Chefs, un véritable restaurant gastronomique au cœur du salon EQUIPHOTEL 2018 à Porte de Versailles.

Chaque jour, au déjeuner, un trio composé d’un chef membre des Collectionneurs, un directeur de salle et un sommelier sélectionnés par Denis Courtiade, directeur du restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée, auront le plaisir de cuisiner les produits fournis par le marché de Rungis et d’assurer le service pour les 150 convives du Resto des Chefs.

 

« Ce partenariat naturel avec le Resto des Chefs est en accord avec nos valeurs de générosité, de curiosité et d’exigence. Nous sommes ainsi heureux de permettre aux visiteurs de (re)découvrir, à Paris, la cuisine de six chefs, français et italiens, qui, à l’image de tous les chefs de notre communauté, sont engagés dans la transparence, la traçabilité, la saisonnalité et le respect du produit. »

Xavier Alberti, P.-D.G.des Collectionneurs

 

Nos chefs qui cuisineront au Resto des Chefs

Montage photo noir et blanc de six chefs des Collectionneurs

De Gauche à droite puis de haut en bas : Mélanie Serre, cheffe et talent de la pépinière des Collectionneurs, Julien Allano, Chef du Clair de la Plume, Vivien Durand Chef du restaurant Le Prince Noir, Rémy Le Charpentier Chef de la Chartreuse du Bignac et talent de la pépinière des Collectionneurs, Umberto De Martino Chef de Florian Maison Resort (Lombardie, Italie), Lucas Felzine Chef de UMA

Dimanche 11 novembre : Mélanie Serre – Cheffe et talent de la pépinière des Collectionneurs

Diplômée d’une licence de management hôtelier, c’est en 2008 que Mélanie Serre choisit de se lancer dans la cuisine. Commençant derrière les fourneaux du célèbre traiteur parisien Potel & Chabot, elle voyage ensuite entre Le Chalet du Mont d’Arbois à Megève et l’hôtel Eden Roc à Saint Barthélemy, Antilles. C’est en 2011 qu’elle intègre l’équipe de Joël Robuchon, dans la brigade de Christophe Cussac à l’hôtel Métropole. En 2015, le chef lui offre une place dans son Atelier de L’Etoile, avenue des Champs Elysées, où elle dirige les cuisines pendant plus de trois ans.
En 2018, Mélanie Serre a intégré la pépinière des Collectionneurs, qui l’accompagnera jusqu’à l’ouverture de son propre restaurant en 2019.

Lundi 12 novembre : Rémy Le Charpentier – Chef de la Chartreuse du Bignac et talent de la pépinière des Collectionneurs

Rémy découvre le goût de la cuisine avec ses grands-mères. Il passe ses vacances en Corrèze, entre cueillette de champignons, pêche et cuisine… il aime tellement la forêt qu’il souhaite, adolescent, devenir garde-forestier ! Il se tourne finalement vers la cuisine et la rencontre avec Jean-Luc Mouty, chef du Castel Hôtel à Saint-Gervais en Auvergne, lui fait prendre conscience de la rigueur, de l’humilité et du choix des produits de terroir indispensables au travail en cuisine. Après plus de 10 ans à Bordeaux entre cuisine traditionnelle et hôtels 5 étoiles, Rémy devient chef au Chilar, un petit établissement à Espelette, où il apprend à apprivoiser la richesse de ce terroir entre mer et montagne.
En 2014, il rejoint la Chartreuse du Bignac dans le Périgord et il a intégré cette année la pépinière des Collectionneurs, grâce à laquelle, accompagné par Vincent Lucas, chef du restaurant de la Gentilhommière – Restaurant Étincelles, il souhaite continuer à faire grandir le restaurant.

Mardi 13 novembre : Julien Allano – Chef du Clair de la Plume

Natif d’Avignon, Julien Allano acquiert son expérience auprès des meilleures tables de la région. Il est nommé en 2007 chef de La Mirande (Avignon), une étoile Michelin, puis accepte la direction des cuisines du Palm Beach à Ajaccio, également une étoile Michelin. Passionné par les défis, Julien a choisi Le Clair de la Plume pour y exprimer une cuisine de saison centrée sur l’authenticité du produit. Son leitmotiv : l’évolution dans la tradition.
En février 2015, une étoile Michelin a été attribuée au restaurant gastronomique du Clair de la Plume et à Julien Allano, récompensant sa passion.

Mercredi 14 novembre : Umberto De Martino – Chef de Florian Maison Resort (Lombardie, Italie)

Né à Sorrente d’un père chef et d’une mère qui régalait chaque jour les 15 membres de la famille, la vocation d’Umberto était toute tracée. Il commence en 1989 en tant que commis, ce qui lui permet de maîtriser les techniques indispensables en cuisine et le conforte dans la passion de son métier. En 1995, il rencontre Mario Zini (chef de la Scala à Hambourg) et ressort grandi de ces 3 années passées auprès de lui, pendant lesquelles il apprend de nouvelles techniques pour créer une cuisine toujours plus innovante et affine sa recherche de produits de qualité.
Après avoir parcouru les grandes maisons d’Italie, Umberto s’installe au sein de son propre établissement, au Florian Maison Resort (San Paolo d’Argon), dans la province de Bergame, récompensé par une étoile Michelin en 2018.

Jeudi 15 novembre : Lucas Felzine – Chef de UMA

Major de promotion à l’Ecole Ferrandi, Lucas Felzine rejoint à la sortie de l’école les cuisines de William Ledeuil à Ze Kitchen Gallery puis celles d’Alain Passard à l’Arpège et d’Anne-Sophie Pic à La Dame de Pic. Au cours de ces expériences, Lucas apprend comment développer et gérer un établissement. En 2014, il ouvre UMA, où il souhaite retranscrire sa vision de la cuisine Nikkei (la fusion entre la cuisine japonaise et la gastronomie péruvienne), en utilisant principalement des produits du terroir français, travaillés avec des techniques japonaises et des couleurs péruviennes. Chercheur de goût, Lucas aime faire découvrir des produits et ingrédients. Passionné d’herbes aromatiques, le chef en distille sur ses plats, qui deviennent de véritables sculptures gustatives.

Tous les jours, dans Le Bar du Studio 18 : Vivien Durand – Chef du restaurant Le Prince Noir

Né en Haute-Garonne, c’est sur la Côte d’Azur et le rocher Monégasque que Vivien se forme. Il revient rapidement vers l’ouest et se laisse séduire par le Pays Basque, ses produits, ses valeurs, sa culture. En 2014, il rejoint Le Prince Noir, à Lormont à côté de Bordeaux, et prend la suite de Jean-Marie Amat. Il y signe une cuisine du marché inventive et contemporaine, à son image, récompensée par une étoile Michelin.
Il y a quelques années, Vivien s’est engagé dans l’aventure Les Contrebandiers aux côtés d’Imanol Harinordoquy (ancien joueur international de rugby) et de Lionel Osmin (producteur de vins du Sud-Ouest et négociant en vins). Les trois amis ont fait fusionner leur passion pour la cuisine, le vin et le Pays Basque en créant un concept de Bar à vins & Pintxos, aujourd’hui présent à Biarritz, Pau et Saint-Etienne. L’enseigne est en plein développement, avec des projets à l’étude à Bordeaux, Montauban, Montpellier et à Paris.

0 comment
Découvrez nos autres rubriques