• 0 comment
  • 282 vues

Planète C, des échanges européens professionnels et culturels enrichissants

Photo collégiale d'une brigade de cuisine

Dans le cadre du programme d’échange de Planète C, une quinzaine de chefs ont pu travailler au sein d’une brigade d’accueil et ces stages immersifs ont été réalisés pour la plupart dans un pays étranger à celui du chef stagiaire : l’occasion de découvrir de nouveaux produits et techniques, mais aussi de s’enrichir d’une culture différente et de rencontres.

Ainsi, Massimo Spigaroli, chef de l’Antica Corte Pallavicina, a pu proposer à six membres de sa brigade d’intégrer les cuisines d’un autre restaurateur, en France ou en Italie. Pour chacun de ses collaborateurs ayant bénéficié d’un stage, le chef a remarqué, dès leur retour en cuisine, une maturité et une affirmation de leur identité culinaire renforcées. Découvrez les voyages de la brigade. 

Photo collégiale d'une brigade de cuisine

La brigade de l’Antica Corte Pallavicina a également accueilli, pendant une semaine, Gwenaël Gauthier, chef de l’Hôtel-Restaurant Edward Ier

La brigade de l’Antica Corte Pallavicina a également accueilli, pendant une semaine, Gwenaël Gauthier, chef de l’Hôtel-Restaurant Edward Ier (photographie ci-dessus). Au programme ? Découverte du Culatello di Zibello, un jambon italien dont le chef Massimo Spigaroli est un producteur reconnu à travers le monde et immersion totale dans la gastronomie du fleuve Pô.

« Selon moi, ce programme d’échange est un rêve devenu réalité : j’encourage ce type d’initiative depuis des années car je suis convaincu qu’en cuisine, et dans la vie en général, on ne finit jamais d’apprendre aux contacts des autres. »

Massimo Spigarolli, chef de l’Antica Corte Pallavicina

Photo d'un duo de chefs en veste de cuisine blanche à l'entrée d'un domaine

De gauche à droite : Gwenaël Gauthier, chef de l’Hôtel-Restaurant Edward Ier et Massimo Spigaroli, chef de l’Antica Corte Pallavicina

0 comment
Découvrez nos autres rubriques